fbpx

Contact us

info@26lights.com
+32 492 66 00 89

Julie Foulon – Girleek Betagroup – la high tech au féminin

 

Intro

Bonjour, Bienvenue dans l’émission Passion Profession sur Radio Judaica 90.2, il est 16h
Nous recevons aujourd’hui une invitée spéciale, Julie Foulon qui son aventure de Girleek
comme d’habitude, ce qui va nous intéresser c’est de vous faire découvrir une belle histoire humaine et professionnelle d’une personne… en espérant que cela puisse vous inspirer et vous aider dans votre propre vie ou dans les conseils que vous donnerez à vos enfants et vos amis.
Au delà du bling bling, on va essayer d’aller en profondeur pour comprendre de la manière la plus vraie possible le REEL parcours de notre invité.
Alors, bonjour Julie, je vous laisse le micro pour vous présenter

 

Présentation Julie

Je suis francaise …
Parisienne pour être précise. j’ai grandit en Afrique : au Gabon, en CentreAfrique et au Burkina Faso. J’habite en Belgique depuis 2006. Je suis passionnée des nouvelles technologies et bilingue PHP. J’ai d’aileurs appris à coder en autodidacte pendant mes études et sur mon temps libre.
Après un bref parcours en banque (2 ans), j’ai monté une entreprise web à Charleroi avec mon copain de l’époque. Il créait des programmes sur-mesure pour les PME et moi, je réalisais des sites internet.
Après une chouette aventure de 3 ans, nos chemins se sont séparés et j’ai monté Girleek.net, mon blog qui parle des nouvelles technologies pour les femmes, en particulier de la perception qu’ont les femmes sur les nouvelles technologies. Girleek.net couvre donc tous les sujets high-tech susceptiblent d’intéresser les femmes ou tous les produits et services qui permettent aux femmes d’améliorer leur vie quotidienne, comme par exemple, gagner du temps, se faciliter la vie etc.

 

Planter le décor
  • Merci Julie pour cette introduction, Pour commencer cette émission, pourriez-vous nous décrire votre parcours, peut être par vos études

J’ai un parcours classique : lycée, prépa HEC puis école de commerce (SKEMA Business School) avec une spécialisation en Finance de Marché.

  • Pourquoi vous etes vous spécilisée en finance de marché?

J’ai fait cette filière par curiosité, sachant que je ne souhaitais pas travailler dans une salle des marché mais plutôt au contact des gens.

  • Ma prochaine question pourrait s’intituler: Une parisienne à Charleroi!!!!???Vous commencez votre carrière à Charleroi chez Dexia 

Et c’était une belle expérience. Je ne connaissais pas du tout Charleroi. Je m’y suis installée à l’époque parce que je sautais en parachute à Temploux (Namur). Accro à l’adrénaline, j’avais trouvé ce travail afin de pouvoir pratiquer cette passion, qui fut de courte durée, puisque j’ai eu 2 accidents à l’atterissage qui m’ont fait quitter le sport.

  • Vous quittez Dexia pour créer une entreprise de service 

J’ai eu l’opportunité de créer une entreprise avec mon copain de l’époque et j’ai sauté sur l’occasion. J’ai toujours su que je voulais être entrepreneur, du coup j’ai foncé et je ne me suis pas posée de question.

  • Après 2 ans vous arrivez au BetaGroup (www.betagroup.be)

2 ans après avoir quitté Facile Solution pour monter Girleek et c’est à dire mi 2012, le fondateur du BetaGroup, Jean Dérely m’a contacté et m’a proposé de reprendre l’association du BetaGroup, et ainsi de géréer la communauté, d’organiser les événements et d’aider les entrepreneurs à avoir de la visibilité.

 

CHANSON #1 – Songhoy Blues – Soubour Africa express 

 

Le BetaGroup
  • Julie, parlez nous un plus du BetaGroup

Le BetaGroup est la plus grande communuaté d’entrepreneurs et de satrtups de Belgique avec plus de 8.000 membres, tous passionnés de nouvelles technologies, d’internet et d’online media. C’est une association qui a été créée en 2008 et nous avons deux activités : 1/ L’organisation des BetaGroup Events, qui permettent aux entrepreneurs de présenter leurs produits et services à la communauté. En échange ils reçoivent des feedback, rencontrent des partenaires, échangent les bonnes pratiques du secteur ou encore créent des relations; 2/ Le BetaInvest, qui est une plateforme qui permet aux startups qui souhaitent lever des capitaux de rencontrer des investiiseurs. Ce qui est très intéressant avec le BetaGroup c’est, que c’est une commaunauté vivante, dont les membres interagissent seuls au travers des différents canaux de communication (Newsletter, Facebook, Twitter, LinkedIn et les événements). C’est une communauté qui est unique en Europe et qui peut être défini par les valeurs que le BetaGroup véhicule : le goût pour l’entrepreneuriat, la passion des nouvelles technologies, la transparence et l’entre-aide.

  • C’est quoi votre role concrètement? 

Concrètement, je suis une empécheuse de tourner en rond. J’écoute et analyse les demandes des entrepreneurs et je crée des services qui leur apporteront une plus value. Comme par exemple, des événements spécifiques pour présenter leurs produis et services, la création d’antennes BetaGroup à l’étranger pour faciliter le dévelopement des startups à l’international, en les connectants directement à des écosystèmes locaux.

  • Le betagroup vient d’organiser un concours de startup dont le prix était un voyage d’une semaine en Israel, pourquoi ce prix?

www.betagroupawards.be Le but est de motiver et d’inspirer les entrepreneurs belges en leur faisant découvrir de nouveaux écostèmes tech performants. Lorsque l’on parles de startups, on pense rapidement à la Silicon Valley, tandis que d’autres écosytèmes tout aussi performants existent comme par exemple la Silicon Wadi en Israël. Israël présente de nombreux avantages par arpport aux Etats-Unis : c’est à 4 heures d’avion, il y a une heure de décalage horaire, la culture est très similaire à la notre, l’écosytème tech est extrêmement performant avec les meilleures universités technolgiues du monde et enfin, il y a un esprit d’entreprendre qui nous fait défaut ici en Belgique.

 

CHANSON #2 – Madonna – Girl Gone Wild MDNA

 

Votre Passion
  • Venons en maintenant au thème de l’émission : votre passion! Quand on regarde la rubrique Intérets sur Linkedin on trouve: Photographie, Golf, parachutisme (retraité), snowboard, nouvelles technologies, voyager et rencontrer des gens.. Quelle est VOTRE PASSION?

Et bien toutes celles qui ont été citées !! Je suis une vraie passionnée de la vie et je suis très curieuse. Après mes deux accident de parachutisme je me suis mise au golf. Et aujourd’hui, grâce à la technologie, je peux continuer le parachutisme, mais cette fois-ci en salle dans des souffleries. Cela s’appelle l’Indoor Skydiving. J’adore également la glisse, le snowboard et le longboard (surtout sur la côte belge)… bref je ne tiens pas en place. Mais ma vraie passion reste mon intérêt envers les technologies pour / vues par les femmes.

  • Comment vous êtes vous rendu compte que c’est ca votre mission? 

Lorsque j’ai créé Girleek en 2011, je voulais prendre le contre pied des blogs high-tech créés par des hommes et lus par des hommes. Au départ, je souhaitais m’amuser en parlant des étuis smartphone rose à strass et à paillettes, mais je me suis vite rendue compte que nous les femmes, nous n’avions pas la même perception des nouvelles technologies que les hommes. je fais souvent cette analogie avec les voitures. Un homme va s’intéresser à la puissance du moteur, tandis que la femme mettra l’accent sur le confort de l’habitacle. Par exemple, j’étais à un événement Samsung à Paris pour découvrir les dernières nouveautés de la marque. Je regardais les électroménagers lorsqu’un démonstrateur à commencer à comparer un aspirateur robot qui était en exposition à une voiture. Il me paralit des “gentes” de l’aspirateur, de la “puissance de son moteur” ou encore de la “ligne aérodynamique”. Il fut un peu surpris lorsque je l’ai intérompu pour lui demander si son aspirateur était efficace des les coins! Encore une fois, les hommes et les femmes ne s’attardent pas sur les mêmes détails!

  • Quelle est la différence entre les hommes et les femmes dans la high tech? 

Le contact avec les gens, la méticulosité

 

Diffusion
  • Concrètement, comment vous diffusez ce message? 

Via mon blog. Je l’ai fait pendant 3 ans à un rythme de 2 articles par jour.

 

Vos rêves
  • Vous avez dans mes bacs d’autres projets, pour diffuser ce message?

Aujourd’hui je pense avoir collecté suffisemment de données et d’informations pour écrire un livre qui traitera de la communication des nouvelles technologies envers les femmes. En d’autres termes, je vais mettre en évidence les différences de perception entre les hommes et les femmes sur le thème des nouvelles technologies, et je vais tenter de créer une méthodologie pour les personnes qui souhaiteraient vendre des produits et des services high-tech aux femmes. J’en profite pour faire un appel aux auditeurs qui seraient intéresser par le sujet de me contacter à julie@girleek.net

 

Conclusion
  • Quel conseil donneriez vous à nos auditeurs? 

De s’accrocher à ses projets professionnels et/ou personnels. Il est important de rester concentré sur ses projets et surtout de ne pas abandonner. Je pense en particulier aux femmes qui souhaiteraient créer leur entreprise. Les nouvelles technologies nous entourent, sont facilement accessibles et sont là pour être utilisées pour réaliser ses rêves et ses projets. Je suis convaincue que nos différences de perception (entre les hommes et les femmes) peuvent constituer un atout dans les startups tech et les entreprises en général.

 

CHANSON #3 – Juliette – Rimes féminines

No Comments

Post a Comment

Comment
Name
Email
Website